LE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE A TRAVERS LE SPORT

Les membres du Forum du Sport Africain (FSA) ont mis le cap sur Hékpé, un village situé dans le canton de Tovegan à 80 km de Lomé, la capitale du Togo. Dans le village de Hekpé est installé le projet MOKPOKPO, créé en 1996 sous l’initiative de l’Institut de Recherche, Formation et Action sur la Migration (IRFAM) en collaboration avec la population locale regroupant plus de 12 villages dans le but d’offrir à ces derniers la possibilité de prendre leur destinée en main pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Les représentants de sept (07) villages et les membres du FSA venus de Lomé se sont réunis pour échanger autour du thème « Le développement communautaire à travers le sport ».

Une marche de 2 km devant aboutir sur le site de production du projet MOKPOKPO (agriculture associé à l’élevage sur 17 hectares) à commencé aux alentours de 10h après une brève présentation du programme.

Sur le site où est prévu l’installation des parcours sportifs, Mr Raphaël AGOPOME a démarré le programme par la présentation d’un prototype de parcours sportif. Il a expliqué aux habitants médusés, les différents exercices qui peuvent être réalisés sur ces planches composés uniquement du matériel local. Les curieux ont voulu essayé à la grande satisfaction des chefs des villages présents.

Les démonstrations de jeu loisir « AMPE » a mis fin aux activités.

Au retour sur le site GODODO, un lieu de séjour des visiteurs du projet MOKPOKPO, Mr Raphaël AGOPOMÉ, le parrain de l’événement et présentateur du Thème : Le développement communautaire à travers le sport, a fait une brillante exposée en langue locale EWE. Des échanges fructueuses ont suivi également en langue locale.

Les filles du club Novissi Ampé ont fait une démonstration pour rappeler aux participants, des jeux de loisirs jadis pratiqués.

C’est après le déjeuner, les membres du FSA ont quitté le village aux alentours de 17h.

La cellule de communication.

LE PARTENARIAT DURABLE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

« Le partenariat durable pour le développement durable » fut le thème qui a réuni les responsables de plusieurs structures notamment De Kossivi DOSSEH, Directeur Général de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), ce samedi 30 juillet 2021 au Stade de Kégué à Lomé, la capitale du Togo.

Qu’est-ce qu’un partenariat? Pourquoi un partenariat durable? Comment choisir un bon partenaire pour un développement durable? Comment évaluer le succès d’un partenariat? Telles sont les questions suscitées par ce thème pertinent.

Après la définition du mot  » partenariat » qui veut dire « association entre deux ou plusieurs entreprises ou entités qui décident de coopérer en vue de réaliser un objectif commun », l’oratrice Mme BODJOLLE Henriette, a expliqué les raisons qui sous-tendent l’idée de convergence des ressources et compétences pour la réalisation des objectifs communs. Pour elle, le développement passe par la collaboration sincère et efficace, car il est démontré que collectivement avec des personnes compétentes, on va plus loin et sûrement.

Avant de laisser la parole à l’assistance pour des questions, l’oratrice a rappelé les fondements d’un partenariat durable. Un partenariat efficace se fonde sur l’honnêteté, la réputation, l’intégrité et la transparence, et être matérialisé par une convention écrite signée avec les responsabilités des parties clairement définies. Ceci a amené la présentatrice à développer les critères de choix d’un partenaire. « Le partenariat implique la complémentarité » a laissé entendre Mme BODJOLLE Henriette.

La séance a pris fin aux alentours de 18h après des échanges enrichissantes.

Rappelons que l’événement a été parrainé par le centre Gnilim Foot: https://www.gnilimfoot.com

La cellule de communication

LE BASKETBALL HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Pour atteindre les objectifs fixés par le Forum du Sport Africain (FSA), le comité de gestion a mis sur pied un plan comportant trois axes principaux à savoir :

Axe 1 Créer un cadre crédible d’échange et de partage des connaissances et expériences afin de trouver des solutions aux problèmatiques consitutifs de blocage au developpement du continent africain.

Axe 2 Mettre en place une stratégie d’identification et de communication sur tous les problèmes touchant le developpement lié au sport.

Axe 3 Mobiliser les ressources humaines compétentes, les ressources financières adéquates, et les moyens materiels et technique en vue de la réalisation des projets ciblés.

Pour répondre aux objectifs de l’axe 2, le FSA a créé un programme de communication de proximité dénommé « PASSAGE-FSA » pour communiquer autour de FSA, ses partenaires, des disciplines sportives avec les thématiques qui creusent les problèmes.

C’est ainsi qu’à été organisé le 17 Avrile 2021 à Lomé (TOGO) par la commission de basketball, le passage de FSA avec pour thème « Le Basketball Hier, Aujourd’hui et Demain ».

Après l’exposé sur le thème par Mr Fafadji JOHNSON, Directeur Technique National Adjoint de la Fédération Togolaise de Basketball, les imminents anciens basketteurs comme Messieurs Casimir________ et KPOKPAYA_____________ dit « Appolos », ont tour à tour rappelé ce qu’était le Basketball à leur époque oû l’on jouait par pur passion et travaillait dur avec sérieux dans des conditions pénibles. Ils ont tous déploré le manque de travail et l’impatience chez les jeunes d’aujourd’hui.

Les jeunes ont quant à eux déploré le manque des infrastructures surtout le basketball en salle, les formateurs (Educateurs sportifs, Encadreurs, animateurs…) pour les catégories minimes et cadettes et les compétitions nationales.

Pour l’avenir du Basket, les participants s’accordent sur une bonne organisation des compétitions scolaires, la promotion des catégories minimes et cadettes, la création des infrastures sportives, l’organisation annuelle du championat national de baketball, la formation des éducateurs, encadreur et animateur, et le partage d’expériences des « anciennes gloires » avec les enfants et les jeunes sportifs.

La célulle de communication