RECONVERSION DE MARIA LEONOR RIBEIRO TAVARES

L’ambassadrice du Forum du Sport Africain, Maria Leonor Ribeiro Taveres est née le 24 septembre 1985 au Portugal des parents Cap Verdiens et arrive en France dans les années 90. Elle est la plus jeune d’une fratrie de 4 championnes d’athlétisme. Toutes ont porté les couleurs du Portugal ou du Cap-Vert sur la scène internationale. La plus grande a un record à 4,40 mètres ; la deuxième à 4,35 mètres; la troisième à 3,20 mètres et le record de Maria est de 4,50 mètres.

Avec le record de 4.5 m à la perche, Maria a été championne de France élite en plein air (2011) et en salle (2017). Elle a été plusieurs fois sélectionnée avec le Portugal – pour les Jeux olympiques (2012 et 2016), les championnats d’Europe (2007-2010-2012-2014) et les Mondiaux (2011).
​Les échecs, les contre-performances et une blessure n’ont pas entaché la conviction de Maria que  »chacun détient les clés de sa réussite ». 

LA RECONVERSION DE MARIA

Titulaire de la Licence de Commerce, Maria a le moteur de la reconversion en marche très tôt. Déjà en Avril 2017, avec sa sœur Sandra Ribeiro Tavares, une grande athlète de renommée, elle crée l’entreprise Perfé-o ( http://www.perfe-o.com) qui a deux pôles :

– Le premier autour de la gestion de carrière de sportifs de haut niveau. Actuellement, la société accompagne les sœurs judoka du Blanc-Mesnil, Priscilla et Astride Gneto, les athlètes Aurel Manga, Carole Zahi, Benoît kounkoud (un handballeur du PSG)…

– l’autre autour d’actions événementielles avec pour idée de sortir le sport du stade et de proposer des démonstrations et des initiations dans des lieux atypiques (centres commerciaux, rues, plages, écoles…)

Pour Maria  »le sport et le monde de l’entreprise sont deux sphères qui avancent dans une logique de performance et qui ont besoin de plus de connexions. Le sport s’inspire du monde de l’entreprise notamment en termes d’organisations et de gestion et les entreprises de leurs côtés cherchent à s’inspirer du monde du sport à travers la recherche d’excellence et ses vertus.

La Directrice Générale de Perfet-o Maria Leonor est également vice présidente du fonds de dotation Perf Elite. 
Le fonds de dotation Perf Elite a pour objet de réaliser toute initiative dans le domaine sportif, notamment en apportant un soutien matériel, immatériel et financier indispensable au développement de la carrière de jeunes sportifs talentueux en collaboration avec les territoires et les fédérations sportives. Le fonds souhaite accompagner ces jeunes sportifs, ambassadeurs du sport et de leur territoire, préparer le moment venu la fin et l’après-carrière, et faire la promotion des convergences entre sport entreprise, santé, citoyenneté dans une logique de mutualisation des moyens et des intérêts croisés.

Elisabete, Sandra Helena, Sandra Sofia, et Maria Leonor RIBEIRO TAVARES

​Disparue il y a quelques années, la maman a vu ses quatre étoiles briller. Avec leur association le Cap vers les étoiles, Maria et ses sœurs, accompagnées des perchistes Jean Galfione et Sébastien Homo, ont conjugué leur passion pour le sport et le Cap Vert. Afin d’améliorer le quotidien de jeunes cap-verdiens, elles ont acheminé à la voile, depuis le sud de la France, le matériel scolaire et sportif permettant la création d’une école. Cette école a été inaugurée en 2011 et porte le nom de leur mère Alcinda Sanches Pereira.

Maria Leonor RIBEIRO TAVARES est nommée ambassadrice du Forum du Sport Africain (FSA) depuis Août 2020 et promet de sensibiliser les jeunes sportifs africains sur l’importance de préparer sa reconversion pendant sa carrière sportive.

Maria ne participera pas aux jeux olympiques de Tokyo 2021 et de Paris 2024; avec une reconversion bien en route fort longtemps, elle a mis fin sans regret à sa carrière sportive en Février 2020 pour se consacrer à ses multiples projets.

Cellule de communication FSA


SPORT AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT

Déjà à 7h ce samedi 03 avril 2021, le Forum du Sport Africain et ses partenaires, Le District de Grand Lomé, la Ligue Togolaise des Centres et Académies (LITOCAF), l’association MUAI THAI, l’IFAP, la société Ephesien II et la marque MESS, étaient au Africains Athletic Development Centre, situé à côté du stade de Kegue pour répondre au rendez-vous de nettoyage et d’entretien des édifices et places publiques.

Après les travaux de salubrité qui ont duré 2 heures de temps, Mr. Jean-Marie ATTILA a donné l’opportunité à toutes les structures partenaires de présenter leurs activités et leurs structures aux athlètes et à leurs responsables.

Avant de présenter le Centre de Développement d’athlétisme Africain (AADC), Mr. Jean Paul SAWADOGO, Coach principal, a d’abord remercié le FSA et ses partenaires pour cette action de solidarité qui a permis de rendre le centre propre. African Athletic Development Center (AADC) existe dans 7 pays savoir le Togo, Nigéria, Zambie, Kenya, Egypte, Île Maurice, et Sénégal. AADC du Togo, est dirigé par Mr. Raphaël AGOPOME, et regroupe 13 athlètes de différents pays de l’Afrique essentiellement de l’Ouest comme Benin, Burkina Faso, Mali, Côte d’Ivoire, Sénégal, et une athlète du Congo Brazzaville. Le centre peut recruter tout athlèthe africain résident hors de l’Afrique.

Pour intégrer le centre, poursuit-il « il faut démontrer un potentiel pour se faire détecter par la fédération qui fera la proposition au centre, ou encore se faire remarquer par le centre au cours de ses activités de détections ou encore obtenir une bourse de son pays sur mérite sportif ».

Après la présentation de AADC, ce fut le tour du district de grand Lomé. Le responsable de la cellule d’activité sport et développement, Mr LARE, a présenté aux jeunes athlètes et leurs responsables, le District de Grand Lomé qui regroupe 13 communes des préfectures du Golfe et de Agoe-Nyivé. La cellule sport et développement a trois volets :

  • Réalisation des équipements sportifs, le volet 1 qui est développement dans les communes Golfe 1 et Agoe-Nyivé 4;
  • Organisation des évenements sportifs pour sensibiliser la population autour des thématiques d’environnement, genre et vulnérabilité liée à l’handicape;
  • Plannification et proposition des appels à projets et la première édition vient d’être lancée ce mois de Mars. Il a encouragé les associations bien organisées avec les récépissés à postuler pour décrocher le financement.

Pour Mr Esso-Kl’nam PEDESSI, Sécrétaire Général, la LITOCAF, dirigée par Mr SENAM, est une initiative de la Ligue Africaine des Centres et Académies qui a pour objectif d’accompner les politiques pour faciliter le développement du football à la base et des jeunes. La ligue fonctionne en trois axes:

  • Le renforcement de capacités de tous les acteurs (les responsables d’académies, les joueurs, les albitres, les entraîneurs…)
  • L’organisation des compétions pour permettre aux jeunes d’être compétitifs.
  • Développement des modèles économiques sportifs

Pour la Présidente, Yakas Adjélé Ilda, l’association Togolaise de Maui Thai, qui est une boxe thailandaise qui fait les points, les coudes et les genous contrairement à la boxe anglaise qui est constitive uniquement de points. L’association a déjà enregistrée 10 filles et elle invite tous les athlètes désireux de pratiquer le Maui Thai à se joindre à eux.

Enfin, étaient présents également à cette opération d’assainissement, Institut de Formation et d’Appui Professionnel en abrégé IFAP. Créé en 2010 par Mr. EGBENOU Kokou Ernest, l’IFAP est un centre de formation modulaire sise à Tokoin Doumassessé non loin du marché Adéwui. Il est créé dans le but d’offrir des formations innovantes aux jeunes déscolarisés et étudiants afin de pouvoir s’organiser à l’auto -emploie avec des professeurs émérites et qualifiés. Agréé par l’Etat Togolais l’IFAP offre les spécialités suivantes : marketing – management – assistant de direction bilingue – secrétariat médical – secrétariat comptabilité informatique – secrétariat bureautique – comptabilité informatique – maintenance réseau et informatique – transport logistique et transit – multimédia-infographie.

Ces travaux de salubrité ont pris fin vers 9 heures avec le mot de remerciement de la présidente, Mme Jocelyne Henriette Bodjollé, qui a félicité et encouragé tous les jeunes athlètes et les structures partenaires qui ont compris que le sportif doit entretenir et protéger son environnement pour une santé assurée.

Cellule de communication FSA