LE RÔLE DE LA FEMME DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT AU TOGO

Journée internationale des droits de la Femme célébrée en différé le 11 mars 2021 sur l’esplanade de la préfecture de Zio

La Direction Régionale des Sport Maritime, a organisé en partenariat avec le Forum du Sport Africain et sous le parrainage du Préfet de la préfecture de Zio, la journée internationale des droits de la Femme en diféré le 11 mars 2021 à Tsévié dans la préfecture de Zio.

Cérémonie d’ouverture

Cette célébration ayant coïncidé avec le lancement de campagne de vaccination dans la préfecture, a débuté avec un léger retard par le mot de bienvenu de Mr Issifou MAMAH, le Directeur Régional des Sports et des Loisirs Maritime. Ce dernier dans son allocution, a fait un bref aperçu historique de la journée internationale de la Femme célébrée depuis plus de 53 ans avant de rappeler le thème global placé « sous la lumière du Leadership Féminin: Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19, et local: Le rôle de la Femme dans le développement du sport au Togo.

Préfet de Zio, Mr Etsè Kodjo KADEVI

Dans son discours d’ouverture, le préfet a regreté le manque d’implication des filles dans les activités sportives, surtout dans les comptétitions. Il a insisté sur les bienfaits du sport avant « d’ exhorter toutes les femmes et jeunes filles à se donner d’avantage au sport, qui nous éloigne de certains maux et prolonge notre espérance de vie. »

Prenant la parole à son tour, Mr Gilbert HALBA, le représentant du Ministre des Sports et des Loisirs, a transmis au nom du Ministre, son excellence Lidi BESSI-KAMA, les salutations de tout le ministère des sports et Loisirs à toute l’assistance et a remercié le préfet qui a chaleureusement accueilli l’évenement, le FSA pour le partenariat et le soutien, sans oublier tout ceux qui ont de prêt ou de loin participé à la tenue de l’évenement. Il a profité de l’occasion pour rappeler aux femmes et aux filles la place importante qu’occupe le sport dans nos vies de tous les jours. « Le sport est le vecteur de cohésion nationale et possede des bienfaits sur la santé. » a-t-il ajouté.

Présentation de la Direction Régionale des Sports et Loisirs Maritime

Mr. Issifou MAMAH, Directeur Régional des sports et Loisirs maritimes

Mr Issifou MAMAH, est revenu à la charge pour présenter la Direction Régionale des Sports et Loisirs Maritime (DRSLM), un service déconcentré du Ministère des Sports et des Loisirs, qui a pour mission de coordonner les activités sportives et de Loisirs dans les préfectures de l’Avé, Zio, Vô, Lacs, Yoto, et Afagnan. Il a dévoilé le plan d’action de la DRSLM, qui prend prioritairement en compte le développement du sport d’entretien de la santé, et n’a pas manqué de remercier les Inspecteurs des sports et Loisirs qui sont au front pour le travail malgré la Covid-19 et son Excellence Lidi BESSI-KAMA, le Ministre des Sports et Loisirs qui ne ménage aucun effort pour redorer le blazon du sport au Togo.

Présentation de FSA et de sa commission Femme-Sport

Après une présentation sommaire du Forum du Sport Africain (FSA) par Mme Jocelyne Henriette Bodjollé, cette dernière a laissé la place à Mme Julie Egbaré, la responsable de la commission Femme-Sport, à l’honneur de l’évenement.

Mme Julie Egbaré, responsable de la commission Femme-Sport

Mme Egbaré relève dans sa présentation que le sport féminin et les compétitions féminines sont quasi inexistants au Togo.

« Le but que la commission Femme-Sport de FSA poursuit est l’équité en faisant de la promotion du sport féminin un droit de l’homme » a laissé entendre la responsable. Pour réaliser son but, cette commission se fixe trois objectifs: la promotion et vulgarisation des compétions féminies, la motivation des femmes à s’adonner aux sports d’entretien, et l’encouragement des nomminations des femmes aux postes décisionels dans les structures sportives au plan national et international.

LA TABLE RONDE

Thème local: « Le rôle de la femme dans le développement du sport au Togo. »

Panelistes :

  • Mme Balikissou TCHAKONDO, Délégué National Groupe de Travail des Femmes Sport/CONFEJES, membre du Bureau exécutif de la Fédération Toglaise d’Athlètisme, Expert en leadership du genre, membre de la commission Femme et Sport du CNO-Togo, entraîneur d’Athletisme et enseignante d’EPS.
  • Mme Kossiwa Mawugnon DJAGNI, Directrice Régionale de l’Education de la Région Maritime.
  • Mme Egbaré Julie, administratrice de Port Autonome de Lomé, Sécrétaire Générale Adjointe de club AS Togo Port
  • Mr Issifou MAMAH, Directeur Régional des Sports et Loisirs Maritime.

Modératrice : Mme Jocelyne Henriette Bodjollé, juriste et Présidente du Forum du Sport Africain

Résumé des débats

Pour les panèlistes, l’environnement socio-culturel, les pesanteurs des traditions, la mentalité des parents et certains conjoints ou compagnons empêchent les filles et les femmes à s’ adonner en toute liberté et quiétude aux activités sportives.

Le problème des tenues sportives a été soulevé. Certaines femmes surtout les instutrices et monitrices ont du mal a se mettre en culottes et t-shirts pour faire le sport avec leurs élèves, craignant ainsi l’exposition de leurs rondeurs.

Les panèlistes ont également soulignés que les femmes sont sous représentées au niveau des postes décisionnels dans les structures sportives. Toutes les fédérations sportives togolaises sont dirigées par les hommes, le CNO-Togo depuis sa création n’a jamais été conduit par une femme. Généralement pour jouer le jeux de la parité, seuls les postes de vice-présidence sont reservés à celles qui sont audacieuses.

Enfin, il ressort aussi de ces débats que les femmes et les filles mêmes compétentes sont intimidées par les propos, les menaces et les réactions négatives des hommes. Elles n’ont pas confiance en leur capacité intéllectuelle pour affronter de tels défis.

Recommandation :

Pour accroître le rôle de la Femme dans le développement du sport il faut:

  • Sensibiliser les parents, les chefs réligieux à autoriser et encourager le filles dans la pratique des activités sportives qui en dehors de la santé, peut être une source de revenue professionnelle.
  • Encourager l’éducation sportive des filles dans les écoles primaires et secondaires.
  • Accélérer au niveau des femmes, les formations ponctuelles pour les encadreurs techniques et administratifs.
  • Les femmes peuvent porter les survêtements sportifs si elles n’arrivent pas à porter des culottes l’essentiel c’est de sentir à l’aise dans leurs mouvements sportifs tout en respectant leurs convictions.

Après ces débats, Maître DJONDO Medar de Taekwondo, ceinture noire, a nourri d’espoir la femme sportive de son concept 3A (Atouts, Actions, et Ambitions). Les femmes ont compris qu’elles ont des atouts qu’elles doivent mettre en action avec une ambition mesurée pour jouer un rôle crucial dans le developpement du sport.

Mme GBEGAN Ama, professeur de l’Education Physique Sportive, a été choisi comme point focal de FSA (Forum du Sport Africain) dans la préfecture de Zio.

C’était aussi l’occasion de la remise solennel du dispositif de lavage de main et un thermoflash, au président de la ligue régionale du football martime, pour le stade Dr. Kaolo de Tsévié. Notons que ce don a été offert par le Ministère des Sports et des Loisirs, dans le mois de novembre pour la reprise des activités sportives dans la localité. Mais compte tenu de la mutation du Directeur Régional, et l’absence du président de la ligue, le 11 mars a été un moment idéal. Le président de la ligue de football maritime n’a pas manqué de remercier le donateur.

Mr Gilbert GARBA, Conseiller
en Communication du MSL

Pour clôturer la célébration de la journée internationale des droits de la femme, Mr Gilbert HALBA, a félécité Mr Issifou MAMAH, Directeur Régional des Sports et Loisirs Maritime et remercié toute l’assistance pour l’apport des uns et des autres à la qualité des débats. Il a invité l’assistance à s’engager d’avantage dans le sport avec l’appui de nos mamans, soeurs, et éducatrices pour que le sport retrouve la place qui est le sien dans le développement du pays. C’est avec joie et satisfaction que Mr Gilbert HALBA a levé la séance des travaux de sensibilisation du 11 mars 2021.

Cellule de communication FSA

A LA RENCONTRE DE L’ATHLÈTE PHENOMENALE MARIA MUTOLA

Maria MUTOLA, Athlète de demi-fonds, 800 mètres

Maria Mutola, la championne hors pair, est née le 27 octobre 1972 à Maputo au Mozambique. L’une des femmes les plus rapides du monde sur 800 mètres, première médaillée olympique du Mozambique, est devenue une gloire nationale, un symbole, dans un pays en manque de références.

A 31 ans, elle avait déjà sa statue et une avenue qui porte son nom. Cet intérêt qu’on lui porte la touche beaucoup. “Je suis tellement fière de toute cette affection qu’il m’est difficile d’exprimer ce que je ressens. Je crois que je dois une partie de ce que je suis devenue à ce soutien.”

Son Histoire
Adolescente dans un Mozambique ravagé par la guerre, elle n’avait qu’une seule distraction : le football. Gauchère aussi vive qu’habile, elle joue au milieu des garçons, sur les terrains cabossés de Chamanculo, quartier pauvre de la capitale, Maputo. Un jour, elle marque le but de la victoire pour son équipe des Aigles d’or. Mauvais perdant, l’entraîneur adverse pose une réclamation. A 14 ans, son monde s’écroule. « J’ai été interdite de jouer avec les garçons et il n’existait pas d’équipe de filles », raconte-t-elle en 2018 au site Brésilien UOL.

Voir jouer Maria fut une véritable révélation pour l’écrivain, José Craveirinha. Impressionné par la façon dont la jeune fille courait derrière le ballon et dont les muscles de ses mollets s’étiraient sans perdre de leur force, il a repéré les qualités athlétiques de l’adolescente.

L’homme a été un peu entraîneur de football, mais il est bien plus que cela. Poète, journaliste, militant pour l’indépendance, il porte, par ses mots et sa vie, l’histoire d’un pays alors plongé dans une interminable guerre civile (1977-1992) dont Maria garde des souvenirs d’enfance. « Le Poète » (décédé en 2003), comme elle l’appellera toujours, réussit à la convaincre de s’essayer à l’athlétisme. Il lui montre des cassettes, des exploits de l’Américain Carl Lewis aux Jeux de Los Angeles, en 1984. Maria fut séduite et rêve de devenir championne olympique pour le Mozambique 

En 1991, elle décroche une bourse olympique pour aller s’entraîner à l’université de Oregon, à Eugene, temple de l’athlétisme aux Etats-Unis. Cette même année, José Craveirinha devient le premier Africain honoré par le prix Camoes, la plus haute distinction pour un auteur lusophone. L’athlète et le poète entretiennent dès lors une relation un peu plus distante. Loin de son protecteur, et de ses parents, Maria Mutola, déracinée et dépaysée, voit sa carrière décoller vite.

Les Actions Communautaires

Après 20 ans sur les terrains d’athlétisme, Maria a créé sa fondation au Mozambique pour venir en aide aux plus fragiles dans son pays. La “Fundação Lurdes Mutola”, créée le 28 octobre 2001, a pour mission le développement professionnel, social, intellectuel et physique des jeunes, en créant des bases pour assurer leur avenir. La fondation soutient de nombreuses initiatives sociales dont l’action en direction des personnes handicapées, malades ou victimes des quelques 500 000 mines antipersonnel éparpillées dans le pays au cours des guerres d’indépendance et civile. 

Elle est nommée en 2020, ambassadrice de WaterAid pour contribuer à accroître la visibilité de WaterAid en diffusant des messages importants sur la nécessité pour le secteur privé, les gouvernements et la communauté internationale d’allouer plus de ressources pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Biographie

J’ai eu une longue carrière pleine de succès », s’est félicitée la Mozambicaine qui a remporté un titre olympique (2000), trois titres mondiaux en plein air et huit autres en salle.

1993 1996 1997 1999 2000 2001 2003OR / GOLD BRONZE BRONZE ARGENT /
OR / GOLD OR / GOLD OR / GOLD
800m 800m 800m 800m 800m 800m 800mCM / WC JO / OG CM / WC CM / WC JO / OG CM / WC CM / WCSTUTTGART ATLANTA ATHENES SEVILLE
SYDNEY EDMONTON PARIS
Les médailles obtenues en plein air

Championnats du Monde en Salle

Or: 1993 Toronto 800 m

Or:  1995 Barcelone 800 m

Or: 1997 Paris 800 m

Or: 2001 Lisbonne 800 m

Or: 2003 Birmingham 800 m

Or: 2004 Budapest 800 m

Or: 2006 Moscou 800 m

Argent: 1999 Maebashi 800 m

Bronze: 2008 Valence 800 m

Projection La première et unique championne olympique au Mozambique, Maria de Lurdes Mutola, souhaite devenir Présidente de la Fédération Mozambicaine d’Athltétisme, cette fédération à travers laquelle, elle s’est démarquée et s’est fait connaître du monde entier avec des victoires mémorables et éternelles comme la médaille d’or en Jeux Olympique de Sydney en 2000.

La célulle de communication FSA

LA PROPRETE DE NOS VILLES EST L’AFFAIRE DE TOUS!


Sous la belle initiative de la Direction Nationale des Sports Scolaires et Universitaires (DISSU), sous le couvert du Ministère des sports et des loisirs, en collaboration avec le Forum du Sport Africain, un organe technique de l’ONG LE VRAI CEP ont rendu propre et salubre le site de l’ancien marché de la ville de kpalimé, ville touristique située au sud-ouest du Togo.

La délégation ministérielle avec à sa tête le Directeur de la DISSU, Mr. ZIBO Ayouba, et celle du Forum du Sport Africain conduite par Mr. Jean-Marie ATTILA, et avec l’appui du Centre de Développement du Sport (CDS) ont pris d’assaut l’ancien marché de la ville de Kpalimé pendant plus de deux heures. Les coins et recoins ont été néttoyés et les ordures brûlées avant la tombé rafraichissante de la pluie de bénédiction aux alentours de 17 heures.

Il faut noter que cet événement « Togo propre » se tient chaque 1er samedi du mois et la sortie du 06 mars 2021, marque la deuxième sortie officielle du FSA depuis le début d’année. Cette action citoyenne rentre peu à peu dans les habitudes du Forum du Sport Africain qui pronne le développement et la protection de l’environnement de nos communautés à travers le sport, à la satisfaction de tous ses partenaires présents (Direction des Sports Scolaires et Universitaires DISSU, Centre de Développement du Football, WIPI-TOGO, Projet Mokpokpo, Société Ephésien II) qui ont pris activement part à l’opération de néttoyage. Grâce à la convergence des forces de toutes ses structures cette opération civique et citoyenne a eu du succès et est appréciée par les autorités de la localité.

Notons également, la présence du Directeur par intérim des Infrastructures, et équipements, Mr. OURO-AKONDO Nazirou, venu spécialement de Lomé, pour prêter main forte.

Les athlètes du Centre de Développement du Sport à Kpalimé

A la fin des activités de salubrité, un partage d’expériences et de conseils a eu lieu avec les jeunes pensionaires du Centre de Développement des Sports (CDS) qui ont fait un travail remarquable lors du nettoyage de l’environnement dans lequel ils évoluent. Ces jeunes footballeurs recrutés à la suite des championnats scolaires et universitaires sont encadrés par des professionnels et aspirent à devenir athlètes de haut niveau, leader dans leur communauté.

Pour présenter le centre, Mr. TATRABOR Sitsopé, Inspecteur et Coordinateur du centre de développement sportif de Kpalimé a saisi cette opportunité « pour remercier d’abord le Ministre des Sports et des Loisirs Son Excellence Mme Lidi BESSI-KAMA, la mairie, et le Forum du Sport Africain de cet appui. »

Le membre d’honneur du FSA, Mr AGOPOME Raphaêl, impressionné par la discipline qui règne dans le centre n’a pas manqué de prodiguer des conseils précieux qui nous pensons seront jalousement mis à profit.

La cellule de communication FSA