LA MOBILITE DES JEUNES SPORTIFS AFRICAINS

Mr TSHIBANGU Kashama Tony
agent de joueur de FIFA, licencé par la Fédération Française de Football Professionnelle.

Organisation du football

Le football est organisé sous l’égide de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) ; des Fédérations ou des confédérations et des associations. Elle défini les modalités, périodes et mouvements des joueurs par rapport à leur zone dans le monde. Le mouvement de départ et arrivée des joueurs dans les différents clubs est appelé le Mercato, comme le Mercato d’hiver qui s’ouvre du 1er Janvier au 31 Janvier minuit et le Mercato d’ Eté qui commence le 30 Juin et prend fin le 31 Août minuit en France. Il est donc important pour les joueurs afin de savoir quelle période voyager car la mobilité des joueurs ne peut se faire qu’à cette période de Mercato selon chaque Fédération.

Joueurs mineurs

Première condition Les joueurs mineurs ne peuvent quitter leur pays pour aller joueur en Europe ou en France à moins de dix huit ans (-18ans). Il faut que le joueur qui voyage aie plus de dix huit ans (+18ans).

Deuxième condition Le joueur doit avoir joué un certain nombre de matchs officiels ( au moins 10 matchs) dans sa catégorie d’âge organisés par la FIFA car chaque Fédération dispose d’une charte (la bible) de football qui défini le statut des joueurs.

Joueur Majeur

En France, un joueur non communautaire qui a plus de 17 ans ne peut pas signer un contrat stagiaire ou professionnel sans les conditions précitées (sans avoir joué au minimum dix (10) matchs officiels de la FIFA dans son pays.

Le contrat stagiaire consiste à finir la formation du joueur ou à lui rendre plus performant. Si cette formation de performance s’est bien passée pour le joueur, le club peut décider de signer un contrat professionnel avec lui.

Le contrat du stage ne peut que être signé avec les joueurs africains de moins vingt ans (-20ans). Après vingt ans (20 ) c’est le contrat professionnel qui est signé, considérant qu’un joueur de 20 ans, par le nombre de sélectionnes nationales en Afrique dispose d’expériences nécessaires pour jouer le championnat professionnel en France.
Mais au cas où le joueur a un statut professionnel ou s’il est international, on peut lui faire signer un contrat professionnel pour cinq (5) ans au maximum y compris le stage.

Il faut savoir aussi que pendant la signature du contrat, le club ou le centre de formation a droit à une indemnité de formation par rapport au temps ou au nombre d’année que le joueur a fait dans le centre/club. C’est pour ça qu’il est important pour les centres ou les clubs d’établir un passeport ou une licence FIFA aux joueurs dès leur arrivée au centre/club. C’est pourquoi l’engistrement des joueurs dans le système FIFA Connect est important. Les indemnités sont calculées à partir du deuxième (2) anniversaire du joueur jusqu’au vingtième (20ème).

C’est quoi la demande d’enregistrement de contrat des joueurs professionnels ?

Un joueur qui quitte la zone Afrique et qui doit signer un contrat professionnel en France par exemple, doit se munir du contrat signé avec son Club précédent en Afrique.
A ce moment si tout est Ok, la fédération du pays qui accueille le joueur (par exemple la France) fait une demande du Certificat International du Transfert (CIT) à la fédération du pays du club précédent du joueur et le CIT est délivré gratuitement dont une copie est remise à la Fédération qui accueilli le joueur et une copie à la FIFA.

La Fédération du nouveau club du joueur doit notifier par écrit, le contrat professionnel du joueur après la réception du CIT avant d’engager le joueur en question dans le championnat ou la compétition. Tout ceci permet d’éviter double enregistrements du joueur. L’enregistrement du joueur se fait toujours avant l’ouverture du championnat, la saison en cours ou encore la période du transfert et non après. Au cas échéant, le joueur doit attendre l’ouverture du prochain Mercato ou période du transfert.

A savoir aussi qu’un joueur issu d’un centre/club en Afrique qui n’a pas joué les compétitions organisées par la FIFA ne pourra pas prétendre aller jouer en France ou dans les compétitions organisées par la Ligue Française de Football Professionnel.

Ces informations sont capitales pour la protection des jeunes sportifs ou joueurs africains qui débarquent en Europe ou en France sans connaitre les règlements des fédérations des autres pays afin de ne pas tomber dans les griffes des réseaux mafieux.
En conséquence, il est important que les centres ou les clubs sportifs rattachent à leurs services des agents de la FIFA qui ont des compétences juridiques pour bénéficier des conseils juridiques afin d’éviter des erreurs pendant la mobilité des joueurs.

Autres dispositions de la FIFA

A savoir aussi que le prêt du joueur peut se faire entre deux clubs, mais un joueur prêté à un club ne peut pas être prêté à un autre Club sans l’accord du club propriétaire du joueur.
Il est important de savoir aussi que les fédérations ou confédérations, par des Assemblées Générales, modifient leur règlement par rapport aux situations.
Cette crise sanitaire de Coronavirus (COVID19) va certainement amener certaines instances sportives à modifier leur règlement afin de protéger l’environnement sportif.

Le Forum du Sport Africain est un laboratoire pour plusieurs domaines
et si les travaux sont bien faits par les éducateurs, ça touchera les familles et les écoles et c’est une grande responsabilité d’éduquer les enfants/jeunes sportifs.

Formation Agent de joueur

La formation d’agent de joueur est organisée par la FIFA dont les
modules sont développés sur les connaissances juridiques, la
couverture sociale (INAM au Togo) et la maitrise spécifique à la
discipline (football).

Depuis un moment, la FIFA a libéralisé la licence d’agent de joueur qui est devenu l’intermédiaire de la FIFA.
Cette libération qui a été faite en 2014 avait pour raison aussi de mettre fin aux fraudes des agents licenciés qui utilisaient cette licence FIFA pour monnayer leur service qui est sensé être fait selon les règles établies. La plupart de ces agents malhonnêtes géraient mal les jeunes joueurs africains, voir même les abandonnaient parfois dans les rues de l’occident.

Cette libération de la licence d’agent de joueur était aussi une solution pour permettre aux joueurs de confier leur carrière à leur proche ou membre de famille à qui ils font confiance.
C’est aussi quelque part un inconvénient, car être agent intermédiaire de la FIFA sans connaissances juridiques ne garantit pas la protection des joueurs et leur contrat. Puisque être agent d’un joueur c’est de défendre les intérêts de ce dernier et non pas forcément à chercher à gagner de l’argent sur lui.

En conclusion

Il est important pour les dirigeants des instances sportives africaines et les responsables des structures de respecter les règles de disciplines sportives et les modalités de pratiques de sports.

Les connaissances juridiques doivent être enseignés aux sportifs depuis leurs structures de formations à la base.

Fait à Lomé au TOGO le 12 Juin 2020
Administration FSA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s